Prise de contact à Baham,

L’étape deux de mon séjour commence enfin, oui je dis enfin, non pas parce que la compagnie yaoundaise m’étais désagréable, mais parce que j’attendais beaucoup de réponses aux questions que je me posais sur la mission, il fallait que ça s’enclenche, que ça commence.

Pris la route

Arrivé dimanche soir sur le centre après la découverte des routes camerounaises, plus on est loin de la capitale plus les trous sont nombreux et profond pourrait être le résumé du trajet.

Pris le repas

Un repas partagé avec les encadrants de la structure dans la maison du directeur, et beaucoup de belles discussions avec ce dernier autour de la vie dans le pays, de la colonisation, de la place de la religion et de ses actions, du Vivre ensemble, de la rencontre comme moteur de la paix. Ce directeur m’a renvoyé aux sensations de la formation parisienne, c’est très agréable.

Pris dans la joie de Vivre

Arrivé sur le centre, je découvre les enfants du centre, je me sens attendu, ma chambre a été décorée par des dessins d’enfants et tous viennent me saluer, je suis touché par l’enthousiasme de cet accueil, par la joie de vivre qui s’exprime dans ces premiers moments, de l’ambiance de fête qui se dégage.

On sent une joie de la rencontre, les jeunes me souhaitent la bienvenue, m’accapare un peu, certains taquins n’hésitent pas à me donner un faux nom mais sont vite corrigés par leur camarades.

Ces moments de rencontres sont des moments pour vivre des moments pépites, je pense à ce jeune qui me demandent comment on dit bonjour,au revoir, merci bon appétit en France, et quand je lui répond la même chose, il me dit « ah bon on parle français en France.. »

Pris les informations

L’arrivée sur le centre est l’occasion de me projeter et de prendre quelques informations sur le fonctionnement, une visite des lieux, 2 structures, 4 bâtiments, 2 en constructions, 4 en projets,… j’en sais aussi un peu plus sur les attentes autour de mon arrivée, on me demande de mettre mon expérience d’éducateur ayant déjà travaillé avec des enfants et des personnes handicapées, dans l’observation, la participation et la proposition aux activités du centre…

au niveau de l’éducatif sportif, un créneau de 30 min par semaine y est consacré avec les 26 jeunes de 6 à 28ans porteurs d’handicaps divers,

Pas de prise de courant :

L’électricité est coupée dans mon bâtiment depuis samedi soir, du coup, pas de lumière, pas possibilité de recharger les objets énergivores, on utilise le système D, on recharge un peu l’ordi dans le bâtiment de vie des jeunes, puis quand on a de la batterie on branche les portables sur l’ordi,

ce soir se rajoute à ça pas d’eau… On m’a expliqué que c’était pour que je sois directement dans le bain de l’Afrique.

J’ai d’ailleurs grandement senti la différence culturelle ce matin, quand dans mon rôle d’observateur acteur, dans la classe d’alphabétisation, j’ai compris que la façon de tracer les lettres était différent en fonction des continents et dans le sens d’apprentissage…

Pris sur le vif

Voilà donc mes dernières news, je finis par un bilan santé, je mange bien, je dors bien, je bois suffisamment d’eau en bouteille (il n’a fait que 20° en journée sur Baham,) et le trafic dans la vallée du Jhône est vert pour Bison futé

A bientôt si je trouve de l’électricité, et si je fini par comprendre comment fonctionne mon nouveau smartphone que vous pouvez joindre au +237 655181867

10 Commentaires

  1. Contente d’avoir des news… et que les premières impressions soient si positives.
    Ici il a commencé à neiger…

    1. Merci,
      ici ils n’annoncent pas de neige, on rentre dans la saison sèche….

  2. C’est très agréable de te lire !
    Et si drôle ces petites réactions des ton arrivé sur place ! Pleins de magie 🙂

    1. Merci,
      oui plein de magies, les yeux les oreilles et le ventre grand ouvert….

  3. Quel accueil, c’est génial ! Tous ces enfants n’attendaient que toi !
    Merci de partager ces moments pépites avec nous autres pépites 😉

    1. je sais pas s’ils n’attendaient que moi, mais ils sont heureux de voir du monde, et pour avoir pu un peu approfondir, ils sont reconnaissant que des blancs viennent à leur cote les rencontrer….

  4. Trop merci pour ces nouvelles, pour tes impressions, pour … Trop fière de toi, fière que tu e sois « jeté » dans l’inconnu pour découvrir et vivre autre chose, quelle force! Tu étais déjà un mec bien, tu reviendras encore plus mieux bien ;-), c’est sûr! Alors, profite, sens, touche, goûte, écoute, vois … Des milliers de bisous (lumineux pour quand il n’y a pas d’électricité hihihi!)

    1. merci maman délie, ça réchauffe le coeur, qui n’en a pas tellement besoin à vrai dire, je profite au maximum les sens en eveil et l’envie du partage avec eux avec vous qui me porte au quotidien

  5. Jonathan bonjour – Sommes contents de lire de tes nouvelles bien que nous savions que tu étais bien arrivé. ……..Cela fait plaisir de voir cet accueil mais tu es vraiment de suite dans le bain, enfin si on peut dire car sans eau…….Quel décalage ! Mais, nous savons que tu t’adaptes.
    D’ailleurs, toi, tu as chaud pendant que nous allons avoir froid ! On pense à toi et grosses bises.

    1. on a pas le choix il va falloir s’adapter, mais c’est ce que je suis venu chercher et même si mes mains et mon dos, ne sont pas tout à fait d’accord, ça fait du bien de retrouver cette simplicité et cette nécessité du travail

Laisser un commentaire

Merci de compléter le CAPTCHA *