A la rencontre des chimpanzés.

Un voyage épique

Quelques jours de congés seulement pendant les vacances de Noël, il faut donc caler les projets de voyage de façon très précise.
C’est pourquoi je me retrouve le 1er janvier à 22h dans un bus de la générale (oui ici la société de transport n’a pas mon patronyme^^), en direction de Douala. C’est le premier trajet vers une improbable rencontre avec les singes camerounais. Donc 22h départ prévu, 23h départ réel du bus de nuit pour la capitale de la région Littoral, je pensais dormir et récupérer un peu de la veillée du reveillon, c’était sans compter sur un fait culturel marquant, ici au Cameroun on fête la nouvelle année le 1er Janvier au Soir, on dit merci d’avoir vu cette nouvelle année, donc dans chaque village, chaque hameau, les bars sont ouverts, les gens dehors et la musique à fond, peu de sommeil donc, en plus un jeune dans le bus participe en mettant sa musique à fond (oui même incivilités qu’en France).

Arrivé sur douala à 5h, nous prenons (je suis avec Jana) un taxi pour la gare d’Edéa. 50 m il pète un boulon mais de façon litterale, on s’arrête, fin du trajet, il fait venir un de ces collègue qui nous emmène à bon port. Un peu d’attente afin de constituer notre trio (Nicole nous rejoins). Départ pour Edéa, une autre bourgade du littoral, du fond du bus nous pouvons demander l’arrêt au chauffeur grâce à un relais de plusieurs personnes présentes qui amplifient notre demande. Arrivé sur place nous achetons ce qui nous est demandé, fruits et carburants pour le bateau et les singes ou l’inverse. Nous sommes à 50km de la réserve et nous n’avons pas de transport jusqu’au lieu, un coup de fil salvateur au gardien de la réserve, et il nous envoie un chauffeur. Un homme d’une grande aide, puisqu’il nous explique qu’on ne trouvera rien à manger, rien à boire sur le camp dans la brousse et qu’il faudra pour cela ravitailler avant.

Nous pouvons enfin décoller pour le camp avec les courses et le ravitaillement. 50Km de piste, dans la poussière de la saison sèche, les lèvres s’assèchent, on cherche le second souffle, les vêtements se teintent de rouge, de cette couleur caractéristique du Cameroun. Après avoir traversé les plantation de palmier et d’hévéa, nous voilà au bord de la Sananga à Marienberg première église du Cameroun fondée par des missionnaires allemands.

Pour aller au camp une pirogue à moteur est notre dernier moyen de transport. Et nous arrivons enfin au Camp de l’association Papaye France.

Une rencontre merveilleuse

Arrivés au camp nous partons tout de suite dans la brousse (brousse j’aime la brousse), tout de suite non, un arrêt par la cabane des responsables est obligatoire afin de nous délester de nos sacs, mais aussi de tout ce qui pourrait intéresser les animaux, on enlève montres, bijoux, lunettes, on vide nos poches ….

Enfin prêt nous partons avec quelques morceaux d’ananas et deux françaises volontaires de l’association à la recherche des singes, un appel et débarque six chimpanzés qui commencent par nous sauter dessus, se servir d’ananas et vérifier que rien ne traine dans nos poches. Les appareils photos sont remis au garde qui n’est pas gêné par les singes (pour voir les photos c’est par ici http://educaucameroun.fr/rencontreaveclessinges/), pendant près d’une heure, les singes grimpent, jouent, viennent se faire porter, redescendent, se bagarrent, mangent, des vrais petits humains, nous sommes autant acteurs que spectateurs de ce jeu, c’est un vrai bon moment à partager. A se rendre compte qu’ils se comportent comme nous (ou l’inverse).

Retour au camp, rencontre de cook un lémurien, très joueur mais un peu craintif. Tous ses singes sont d’anciens animaux récupérés car enchainés ou encagés, ou devenu orphelins.

La fin de la journée, est occupée par une balade et un temps d’échange avec Bosco le responsable du site qui nous parle de son travail, des difficultés, et des projets de l’association.

Repas partagé et au dodo, nous sommes tous bien fatigués par le peu de sommeil et les émotions de la journée.

Le lendemain matin au réveil après un petit déjeuner, nous partons en pirogue sur deux îles proches sur lesquelles vivent des chimpanzés qui ont été réintroduits car à nouveau habitué à la vie sauvage. Un appel depuis le bateau et pendant une quinzaine de minutes les singes récupèrent les fruits envoyés montrant tous leurs caractères et la hierarchisation de leur groupe. Les mamans s’en prennent aux enfants des autres, les papas se servent en premier, le chef du groupe stocke une quantité impressionnante de fruits avant de quitter la rive. Nous n’accostons pas car grands et de nouveau sauvages nous serions en danger avec ces singes. Déposés devant l’église notre chauffeur est revenu, il nous réembarque et trajet retour vers édéa, et douala.

Une bien belle expérience qui m’a permis de porter des singes dans leur habitat naturel, et d’avoir trouver un frère

17 Commentaires

  1. vive le cameroun la terre rouge … merveilleuse année à toi jonhatan des bises

  2. Waou ! quelle expérience ! les photos sont superbes !

  3. Très sympas ces photos et cette « balade »! je tâche de penser coté livres demain pour les donner à Marion et Bouba

    1. merci, je prends tout livre sur l’enfance, besoin passage etc etc

  4. as tu rencontré la reine blanche ?

    1. non toujours pas, sais tu dans quelle chefferie je peux la croiser?

  5. Irène
    Ton nouveau frère aurait il les oreilles de Papinou ??
    Merci pour ces superbes descriptions , Noël et voyage et tout ce que tu fais.

    1. merci maman,

      j’avais pas le souvenir que papinou avait les oreilles décollées, mais ce singe fait donc partie de la famille dorénavant

  6. « lu » super, les photos sont impressionnantes. et contente de voir de as trouvé un frère lol

    1. merci, pour la lecture,
      je suis peu le photographe de cette série mais c’est vrai qu’elles sont chouettes…

  7. Salut mon Jojo,

    Toujours content de lire de tes news !

    1. moi aussi,
      j’espère lire des news du Croisillon bientot

  8. Super expérience et je trouve que ton nouveau frère a même l’air plus sympa que Trump ! Merci de faire partager et Bonne Année 2017 !…Christophe

    1. forcément il est plus sympa que Trump mais qui ne l’est pas??
      Bonne année Christophe

  9. Magnifiques toutes ces photos ! Une belle expérience. Merci de pouvoir continuer à te suivre dans ton voyage. Nous te souhaitons pour cette nouvelle année, de continuer à avoir d’aussi belles rencontres. Tous nos meilleurs souhaits. Dorothé et Jean

    1. merci pour le soutien, j’espère rester ouvert à toutes ces rencontres

Laisser un commentaire

Merci de compléter le CAPTCHA *