11 février : fête nationale de la jeunesse

Chaque année le 11 février c’est jour de fête au Cameroun, tous les écoliers se retrouvent sur la place des défilés pour une cérémonie en honneur de la jeunesse.

Les préparatifs de la fête commence même au début du mois de février, où les élèves de toutes les classes ou presque (les classes d’examen comme 3e, 1ere ou terminale ne défilent pas), apprennent à marcher au pas et un chant composé pour l’occasion, en fonction du thème de la fête. Cette année le thème était autour de l’unité pour construire un cameroun plus fort.

Pour la mise en place de la fête on bloque même des avenues à yaoundé, pour les répétitions.

La fête proprement dite commence le 10 février au soir avec une allocution du président de la République à la télévision nationale. Cette allocution explicite le thème et permet de remotiver les forces vives de la nation. Cette année il a été question des problèmes survenus dans les régions anglophones et de la CAN bien sur, la victoire au championnat continental des Lions Indomptables était l’occasion pour le président Paul Biya de rappeler la nécessité de l’unité de la nation.

Ce discours est diffusé en français et en anglais le 11 au matin après l’exécution de l’hymne national. Le refrain à Baham a été chanté en dialecte ce qui ne m’a pas permis de participer pleinement.

Suite au discours diffusé, tous les jeunes du village défilent derrière leur établissement. L’ahp²v est considéré comme un établissement et nous défilons en tête de cortège avant toutes les écoles, les collèges, les lycées, mais aussi les centres de formation, les jeunes du RDPC (qu’ici on appelerait les jeunes avec Biya), le groupe de jeune de la paroisse, le club de karaté, et le club de volley.

Quand tout ce beau monde a défilé, commence les concours, poésies, chant, danse, danse traditionnelle, quelques élèves par établissement prestent pour défendre leur couleur.

Après la remise des prix, la fête est terminée et chacun rentre chez lui.

Quelques petites remarques :

Le 11 février tombant un samedi cette année, le 10 était férié et tous les jeunes étaient au centre puisque pas d’école pour eux, ce qui nous a permis de rapidement répéter pour avoir l’air un minimum organisé le jour J.

Lors de la fête on entend très souvent « dépannage, dépannage », en fait les jeunes ont souvent un peu d’argent de poche pour ce jour et achète avec sucreries, jus, glace, mais quand l’argent vient à manquer, ils sollicitent les adultes présents en disant juste dépannage et en tendant la main, à nous adultes d’y verser quelque chose qui sera rapidement dépensé.

Pendant la cérémonie la déléguée à la jeunesse de la région a distribué à toutes les personnes présentes à la tribune des versets biblique, cette déléguée qui avait déjà basé son intervention sur la Bible lors de la journée du volontariat, et en attendant le début de la cérémonie une chorale animait en chantant des cantiques : laïcité différente.

Le 11 février donne un très joli assortiment de couleurs, chaque enfant défilant avec son uniforme scolaire, c’est coloré et varié, vous pouvez vous en rendre compte dans la galerie photo ici

4 Commentaires

  1. « lu »
    trop bien d’avoir un nouvelle article pour vivre avec toi cette aventure. les photos sont magnifiques.

    1. Merci Mme Lu,
      nouvel article, tjs autant de découvertes, c’est plaisant

  2. Hey mon Jojo,

    En ce 17 mars, jour béni où naquit le grand Jojo, je te souhaite un très bon anniversaire !
    Je vois que maintenant, tu arrives même à faire des hyper-liens, un vrai champion d’internet 😉

    Bonne continuation !

    Graig.

    1. merci vieux graig,

      le professeur a bien fait son travail, merci encore à lui

Laisser un commentaire

Merci de compléter le CAPTCHA *