Mon sac

Mon sac

J’ai besoin de mettre des mots ce soir
Ce texte n’est qu’un simple au revoir
L’expression de mon envie de voyage
et avec toi préparer mon paquetage

Mon sac se remplit sans répit
des rencontres de là-bas ou d’ici
Mon sac sera plein c’est certain
avec tout ce que vous avez mis dans mes mains

On y trouvera des fragments de bons moments
de franches rigolade évidemment
des passages poétiques et philosophiques
ceux qui rendent la vie magique

 

il y aura des souvenirs ramassés seul sur un chemin
et tous ceux crées avec une bande de copains
on verra des gens complètement saouls venir
et des mecs à jeun aussi offrir

Tu en verras des temps sérieux
même si au fond t’en sais rien
sous des airs parfois orgueilleux
se cache en fait un plaisantin

PONT : le pont repris plusieurs fois : l’avenir ne sera beau, que parce qu’il sera rempli de rêves

Si tu ouvres mon sac
tu sentiras les clacs,
mais celles accompagnées d’un clic appareil photo ou canapé d’appoint
j’ai jamais pris de coups de poing

La poche de la famille tu peux pas la louper, elle brille
beaucoup d’amour de la part de mes parents
grâce à eux je suis pas parti en vrille
élevés au milieu d’autres enfants

Dans mon éducation j’ai pas appris à fermer les portes
mais plutôt à m’ouvrir aux autres
avoue ça m’a plutôt souri
vu ce que je suis devenu aujourd’hui

Y’aura ces images de moi maladroit
amoureux sans savoir pourquoi
sans savoir comment faire
pour faire sauter les barrières

Y’aura des moments un peu chaud, olé olé
mais je vais pas détailler
ma mère en en train d’écouter
alors je te laisse fantasmer

PONT

De mon sac s’élève une petite musique
synonyme de partage de rencontre
ska rap chanson française c’est éclectique
mais c’est moi faut te rendre compte

Y’aura l’odeur de la sueur du joueur, de l’entraîneur
mais surtout celle du supporteur
mais aussi des dizaines de films partagés
et des livres qui m’ont tenu éveillé

Des paradoxes t’en verras des peu orthodoxes
le matin au culte, gentil petit chrétien
l’après midi je vais pas t’escroq’
plein de conneries, gentil petit crétin

Y’a des miettes de plein de projets
ceux qui m’ont fait voyagé
pour les trouver faudra bien chercher
faut dire que je les ai dévorés

Tu trouveras des souvenirs de boulot
travailleur de l’ombre
mais quand le masque tombe
un vrai bout en train, un petit rigolo

Tu trouveras les moments confiants,
où tout roule à cent pour cent
et les moments de doute
toujours bien épaulés pour les pourfendre

Y’aura les moments le poing en l’air,
contestataire
le refrain de l’internationale,
pour le vivre ensemble, c’est normal

PONT

Mon sac paraît bien plein
mais ne t’inquiète pas
je ne vois pas encore le bout du chemin
j’ai encore de la place dans les bras.

Des images, des personnages,
vont m’enrichir encore et encore
silences partagés et bavardages
pour parer ce si joli sac d’or

 

Laisser un commentaire

Merci de compléter le CAPTCHA *